Pour présenter son nouvel album attendu en juin, AURORA a décidé de sensibiliser en évoquant le sort de la planète. Avec le clip de « The Seed », elle se mue en Mère Nature protégeant la Terre des menaces humaines.

Le retour d’Aurora se fera sous le signe de l’engagement. Attendu le 7 juin, « A Different Kind of Human (Step II) » sera l’occasion pour la jeune Norvégienne (22 ans) d’évoquer le sort du monde, notamment au niveau écologique. Pour commenter ce nouveau projet, Aurora explique : « Les gens disent souvent « vis comme tu veux » ou « fais la fête comme si rien ne t’importe », mais cela m’importe. Je pense que les gens aussi, maintenant. Par exemple, quand Trump a été élu, les gens se sont beaucoup plus impliqués politiquement car ils se sentaient frustrés. L’heure est venue d’ouvrir ses yeux et ses oreilles. La musique doit marcher comme une essence. Pas contre les gens mais pour ce feu qui réside en nous ». Après « Animal », dans lequel elle affirmait que « nous sommes des animaux chassant d’autres animaux », elle enchaîne avec le clip de « The Seed », plus qu’explicite. Dès le début, l’artiste cite un célèbre proverbe indien qu’elle chante en refrain : « Quand le dernier arbre aura été abattu, le dernier poisson pêché et la dernière rivière empoisonnée, on réalisera que l’argent ne se mange pas ».

« You cannot eat money, oh no »

Tout au long de ce très bon titre électro, le message est clair : « When the last tree has fallen / And the rivers are poisoned / You cannot eat money, oh no / Suffocate me / So my tears can be rain / I will water the ground where I stand / So the flowers can grow back again / ‘Cause just like the seed ». Dans le clip de « The Seed », la chanteuse se transforme en Mère nature essayant de protéger une terre de plus en plus menacée. En parallèle, des images d’archives de nature, de bouleversements climatiques et de manifestations sont projetées. Dans un communiqué, Aurora déclare : « La rage de la jeunesse me manque. Non pas la rage aveugle qui surgit comme ça. Mais plutôt le genre de rage qui vous réveille le matin, celle qui vous inspire à faire quelque chose avec le pouvoir que vous avez en vous ». Une rage qu’elle répète, notamment en interview pour NME : « Ma nouvelle chanson est assez énervée (…) elle évoque l’environnement. C’est très rafraîchissant que cela sorte aujourd’hui ». La chanteuse est en tournée jusqu’à la fin de l’année, principalement dans son pays natal.