A quelques semaines de la sortie de son premier album « Kingdom », Bilal Hassani, qui représentera la France à l’Eurovision, enchaîne avec un nouveau single. Sur « Jaloux », le chanteur offre sa réponse aux nombreuses critiques et insultes qu’il reçoit régulièrement sur les réseaux sociaux. Ecoutez !

Pour Bilal Hassani, tout s’est joué sur les réseaux sociaux. Le Youtubeur et apprenti chanteur, aperçu dans la saison 2 de « The Voice Kids », a profité d’une énorme vague de soutien pour se démarquer de ses concurrents dans « Destination Eurovision« , l’émission diffusée en janvier dernier sur France 2 avec l’objectif de déterminer le futur représentant de la France à l’Eurovision 2019. A 19 ans, Bilal Hassani a raflé la victoire et s’envolera donc avec sa désormais célèbre perruque à Tel-Aviv le 18 mai prochain pour défendre son hymne « Roi » en direct lors du concours de chant. Mais en criant sa différence, Bilal Hassani s’est malheureusement attiré les foudres d’internautes mal intentionnés. Insultes, menaces… Le chanteur a reçu un véritable déferlement de haine qui l’a poussé à saisir la justice. « Ça dérange beaucoup que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo, on ne peut pas le nier. Et que je porte les couleurs de mon pays. (…) Tout ça m’atteint, ça me fait mal, ça m’attriste. Lâchez-moi, laissez-moi tranquille, laissez-moi vivre s’il vous plaît. Je suis un être humain comme un autre, et, eux, me prennent pour un objet… Leur punching ball. Laissez-moi profiter d’un moment magique, je réalise le plus beau rêve de ma vie à l’Eurovision cette année » a réagi Bilal Hassani face à ces attaques, lançant un cri du coeur.

« Encaisse les coups, c’est tous des jaloux »

Bilal Hassani peut néanmoins compter sur la bienveillance de ses fans, qui pourront découvrir dès le 26 avril son premier album « Kingdom ». Sur ce disque, le jeune artiste s’est entouré du groupe Madame Monsieur (passé par l’Eurovision l’an dernier), du duo de producteurs Medeline (Soprano, Vitaa) et de la chanteuse Lili Poe, avec lequel il s’est mis à écrire le titre « Jaloux ». Dévoile fin mars en simultané avec « Fais beleck », ce morceau percutant est une réponse directe à la vague de haine qu’a reçue Bilal après « Destination Eurovision« . Dans les couplets, Bilal liste toutes les phrases blessantes qu’il a pu lire à son sujet. « T’es pas un vrai mec », « Tu fais trop la meuf », « Tu sembles un peu fake », « Derrière ton sourire, ça se voit qu’il n’y a rien », « J’aimerais te voir mourir, tu mérites pas d’être bien »… Des mots violents que Bilal balaie d’un revers de la main : « Jamais je ne baisserai la tête / Je reste fort et je me répète / « Encaisse les coups, c’est tous des jaloux » ». Bonne nouvelle, le titre a été envoyé aux radios françaises et devient officiellement le deuxième single tiré de l’album « Kingdom ». Vivement le clip !