Après « Danse! », Marvin Jouno propose le nouvel extrait de son deuxième album « Sur Mars », disponible depuis janvier. Dans le clip illustrant « On refait le monde », le chanteur s’invite dans la Marche du siècle pour s’engager en faveur de l’environnement. Regardez !

Trois ans après avoir fait les présentations avec « Intérieur nuit », Marvin Jouno défend depuis janvier son deuxième album « Sur Mars ». Un disque âpre et intime en forme d’introspection pour l’artiste breton, après une période délicate sur le plan personnel, faite de rupture et de deuil. « J’ai eu la sensation de passer trois années sur une autre planète. Trois années un peu âpres, très solitaires, sans mes affaires, parfois même sans lieu d’habitation. J’ai vivoté, j’ai navigué un peu à droite à gauche. J’avais parfois l’impression d’être en terre inconnue, en terrain hostile. Il y avait presque une notion de survie » a confié le chanteur lors d’une interview.

« Vos jours s’achèvent quand la nuit tombe »

Deux extraits sont venus défendre ce projet en amont : le single « Sur Mars », chargé de poser les bases du concept de l’album, et l’ensorcelant « Danse! », qui marque un virage plus assumé vers l’urbain. « J’avais envie d’aller plus loin dans l’exploration musicale de ces sous-genres parce que je voulais un projet hybride. En ce moment la scène française est complètement décomplexée, ça va part dans tous les sens et c’est super » nous a expliqué Marvin. C’est la raison pour laquelle certains morceaux sont arrangés avec un vocoder : « Ça ouvre des perspectives, parce que la voix devient un autre instrument. Je l’ai pris comme un outil. J’étais très très réticent à l’époque du crunk, j’ai mis un temps fou à me faire à ses sonorités électro dans le hip-hop. Mais l’auto-tune est très utilisé dans le raï depuis toujours, alors ça m’évoque une espèce de mélancolie orientale qui me touche beaucoup ».

Cet artifice musical se retrouve sur l’engagé « On refait le monde », choisi comme nouveau single. Proposant en introduction un discours « samplé sur un reportage de la télévision suisse des années 60 ou 70 » où un jeune garçon s’inquiète des dérives de la société, Marvin Jouno entend soulever une prise de conscience vis-à-vis de la catastrophe climatique en cours. « Comment voulez-vous qu’on répare ? / Vous avez tout fait pour l’argent / Désolé de vous décevoir / Il est pourri votre testament » lance-t-il une froide lucidité, posant un regard pessimiste sur l’avenir de la planète. C’est d’ailleurs en marge de la Marche du Siècle, qui s’est déroulée aux quatre coins du globe le 16 mars dernier, que Marvin Jouno a tourné son nouveau clip, captant par quelques prises de vues la détresse des manifestants brandissant des pancartes…